08grmapg
MONOTYPES AVEUGLESMartian AYME de LYON/Peintre-graveur
- MONOTYPES AVEUGLES -
Retour vers GRAVURES ET MONOTYPES sur la page de SOMMAIRE DU SITE
Retour vers la page GRAVURES ET MONOTYPES qui présente les DIFFÉRENTES TECHNIQUES D'ESTAMPE pratiquées par l'artiste. Vers la table des MONOTYPES AVEUGLES présentés année par année.
On trouvera ci-dessous un court texte sur la technique du "monotype aveugle", suivi par une présentation de quelques œuvres, toutes de1997 sauf une. Les monotypes présentés ont été réalisés sur bristol 250 g. de 65 x 50 cm., et, sauf mention différente, l'image fait 42 x 54 cm. Certains détails sont présentés avec des agrandissements conséquents pour aider à la visualisation et à la compréhension de ce qu'est le monotype aveugle.


Le « monotype aveugle », technique sur laquelle il n’existe probablement rien, en dehors de son propre Essai sur le Monotype Aveugle, et que Martian AYME est peut-être bien le seul à avoir pratiquée d’une façon aussi consciente, et approfondie avec autant d’obstination, est d'une simplicité déconcertante. Il ne relève ni des techniques d'impression en relief, ni des techniques d'impression en creux. C'est pour cela que certains ne l'incluent pas dans la "gravure" ; pour d'autres moins "puristes" il suffit qu'il y ait "report" pour qu'il en fasse partie intégrante.

En voici la "recette"... Pour obtenir un "monotype aveugle", s'assurer d'un support lisse que l'on prend soin d'encrer "à point" uniformément, puis, dessus, poser "très délicatement" une feuille de papier ; exécuter ensuite son "dessein" avec un outil quelconque sur la surface visible, donc au dos du papier, pour enfin retirer ce dernier d'un geste "bien régulier" : apparait alors, sous forme de "dessin-report" l'image inversée du tracé ; on est passé du dessein au dessin. Recommencer le cycle pour chaque nouvelle couleur...

Dans un monotype aveugle les aléas inhérents au report de l'encre sur le papier, alliés à l'impossibilité de "voir" ce que l'on est en train de faire "sous" le papier font qu'il est impossible de reproduire une même image, d'où la dénomination de "monotype". La superposition des couleurs au fur et à mesure des passages successifs donne aux œuvres, par transparence et diffusion optique, une qualité particulière qu'un simple mélange de couleurs ne peut atteindre ; c'est l'un des intérêts du procédé.

Un seul passage.
Quelle chanson ? est l'un des tout premiers monotypes aveugles. Pour obtenir un agrandissement du détail ci-contre, cliquer sur ce texte-ci. Pour visualiser la matière même du report de l'encre sur un agrandissement mieux défini du visage seul ( détail réel de 10,5 x 13 cm), cliquer sur ce texte-ci.
Quelle chanson ? 28x22 sur 38x27 (1984)
Un seul passage.
Ce monotype a été réalisé lors de la "séance rouge" du 4 mars 1997.


Pour obtenir un agrandissement plus précis d'un détail (22 x 30 cm), cliquer sur ce texte-ci.
Une "séance" de monotype dure plusieurs heures au cours desquelles sont préparées, travaillées, ou achevées, un certain nombre d'œuvres. Une seule couleur pure est utilisée pendant une séance donnée, et l'intervalle entre deux séances peut être plus ou moins long.
La blonde rouge I (1997)
Deux passages.
Ces deux monotypes ont été travaillés lors de la "séance rouge" du 4 mars 1997, et achevés lors de la "séance noire" du 9 mars 1997.
La blonde rouge II (1997) La blonde rouge VII (1997)
Pour obtenir un agrandissement précis d'un détail (de 30 x 22 cm) de ce monotype, cliquer sur ce texte-ci. Ce monotype a été travaillé lors de la "séance rouge" du 22 août 1996, et achevé lors de la "séance noire" du 9 mars 1997.
Louise LABÉ XXXIV (1997)
Six passages...
Pour obtenir un agrandissement précis de la matière du visage de ce monotype (détail de 22 x 30 cm), cliquer sur ce texte-ci.
Ce monotype a été travaillé lors des séances des 7 et 28 août, 1, 3 et 5 septembre 1996, et achevé lors d'une "séance jaune" le 28 février 1997.
Louise LABÉ XIX (1997)
Trois autres monotypes parmi les soixante-quatre achevés en 1997
Louise LABÉ XVIII (1997)
[Col. part.]
Louise LABÉ XX (1997) Nu peu regardant (1997)
Vers la table des MONOTYPES AVEUGLES présentés année par année.
Retour vers la page GRAVURES ET MONOTYPES qui présente les DIFFÉRENTES TECHNIQUES D'ESTAMPE pratiquées par l'artiste.
Retour vers GRAVURES ET MONOTYPES sur la page de SOMMAIRE DU SITE