05___des
DESSINS/Martian AYME de LYON/Peintre et graveur
DESSINS (Présentation temporairement réduite)
Page en attente de liens vers les quatre parties en préparation présentées ci-dessous.
EN GUISE DE LIMINAIRE
Le dessin est trop souvent, et bien à tort fort peu considéré par beaucoup : c'est au mieux du croquis, de l'esquisse, du brouillon, pire encore...

Martian AYME s'est toujours posé la question de savoir ce que le dessin était, de par son essence
même. Comme pour les autres techniques qu'il a pratiquées, c'est avec rigueur qu'il s'est lancé dans l'analyse de ce qu'était véritablement le trait, base de tout dessin, et avec l'entêtement qu'on lui connait, qu'il s'est appliqué à défricher certaines voies inhabituelles, à en cultiver certains aspects peu remarqués jusqu'alors.

Il aurait été bien difficile, il y a seulement dix ans de trouver un fil conducteur dans ce long parcours qui a commencé à prendre forme en 1967, année où, sans crier gare, une certaine notion du trait s'est imposée à lui, qu'il a tenté de mettre en mots dans son Essai sur le Dessin (1977), et qui est assez bien représentée par la notion de DESSIN "PUR".

Ensuite, son dessin qui s'était au début focalisé sur le petit format (quart raisin : 32,5 x 25 cm.), dessins synthétiques aux encres de Chine de couleurs sur cahiers à dessin, format plus propice à la recherche, est passé par une phase de grands formats,crayon noir sur bristol ou arches, ici montrée sous le titre DESSINS "GRANDS" (double raisin : 100 x 65 cm. ; ou plus).

Puis, c'est
à partir de 1988 qu'une autre orientation de recherche approfondie le fait à nouveau user du petit format quart raisin, mais au crayon sur bristol cette fois, dessins que pour de nombreuses raisons il n'a pas voulu montrer pendant très longtemps : ses DESSINS SECRETS !

Un certain nombre de dessins ne relevant d'aucune de ces catégories seront regroupés dans une quatrième section, sous le titre
DESSINS VARIÉS.


La présentation succinte, ci-dessous, avec quelques œuvres de chaque grand chapitre, servira à terme de sommaire à l'ensemble de la présentation de tous les desssins.
Les 3 dessins présentés ici sont repris directement des huit cahiers de travail qui couvrent les années 1967 à 1983.
Ils correspondent à 29,8 x 21,5 cm. sur pages de 31,8 x 22,8 cm.
002
044 072
Ces 3 dessins de 1984 sont reproduits (momentanément) d'après les cartes postales imprimées à la main par l'artiste en 1988.
Ils correspondent à des dessins au crayon de 100 x 65 cm.
Le regard du rêve.
Le chouia. Pourquoi Enyd ?
Ces 3 dessins sont reproduits (momentanément) d'après Dits des désirs incertains imprimé à la main par l'artiste en 2000.
Ils correspondent à des dessins au crayon de 32,5 x 25 cm.
La robe intérieure (1996)
Au lit songeur, ta certitude... (1988) Le grand pont sur le Doux. (1991)
Étude pour un ex-libris, 10,5 x 7,2 cm. (1995)
Étude pour une enseigne (1990) L'ami de Robin (Vers 1995)